05 février 2008

NZ 2

Jeudi 20 décembre :

enfin le soleil

Départ en bus pour MARAHAU, le départ du ABEL TASMAN TREK.

.DSC01112

.

.

.

.

C’est un tout petit village. Au  départ du trek un panneau m’informe qu’il faut obligatoirement réserver  ses étapes, gîte ou camping. Et par défaut on n’est passible d’amende !

Je me renseigne ou réserver. Il y a un terrain de camping pas loin ou l’on peut réserver par internet Je fais ma réservation et au moment d’éditer le billet je constate qu’il n’y a pas d’imprimante. Je prends une photo de l’écran. DSC01114

.

.

.

.

C’est du billet Internet !

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Enfin j’attaque le trek, il est 14h30.

Le chemin est très facile, DSC01115

en corniche au dessus de la mer. DSC01117

.

.

.

.

.

.

Je longe des plages,

.   DSC01121                                                                              

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.passe des ponts sur des rivières.

DSC01131

.

.

.

.

.

.

.

.

.

traverse des criques,

DSC01125

.

.

.

.

.

.

.

.

.

J’avance très vite, prends quand même le temps de prendre un bain.

DSC01118

.

.

.

.

.

.

Un peu fraîche quand même.

.

.

.

.

.

Je dépasse l’un des sites que j’avais réservé, trop tôt pour s’arrêter.

Finalement je plante à Tonga Quarry vers 8h30. J’ai fais pas loin de 30 km.

Je m’attendais à trouver beaucoup de monde, la cohue estivale! c’est l’un des trek les plus populaires de NZ.

En fait avec le système de réservation il n’est pas possible de dépasser la capacité d’hébergement des refuges et des terrains de camping. Je n’ai donc pas vu grand monde.

.

.

Vendredi 21 décembre

Bonne nuit ; je suis réveillé par la sonnerie d’un portable. En fait c’est un oiseau avec  un drôle de chant. Je préfère ça !

Je prends mon petit déjeuner observé par un canard marin. DSC01132

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.Ce matin c’est un peu couvert.

DSC01136

Il ne fait pas trop chaud : 18°  idéal pour marcher.

Le chemin longe la plage sur 1 km. Ça roule bien.

DSC01140

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Je passe une suite de petites plages. Sur l’une d’elle un gros rocher fait penser à une tête de monstre.

DSC01141

Sur une plage je trouve un randonneur embusqué avec son appareil photo. Un phoque dort sur la plage. Emotion! nous nous approchons comme des sioux jusqu'à trois mètres de lui. Il se réveille ouvre un œil, nous regarde, se retourne et se rendort. Nous ne sommes pas dans la catégorie prédateurs.

DSC01170

.

.

Un peu plus loin nous en trouvons d’autres qui prennent la pose.

DSC01177DSC01180

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.Des oiseaux se laissent aussi approcher sans crainte.

DSC01163DSC01193

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Je campe sur terrain avec Ecco, le randonneur allemand de tout à l’heure. DSC01174

Avant la nuit nous allons jusqu'à la pointe rocheuse « separate point ». De là on voit Farewell spit à 25 km au nord ouest. C’est une bande de sable étroite formée par les courant. Elle fait 25 km de long.

Il y a au pied de la falaise une colonie de phoques. Petit détail : on les sent avant de les voir. De près le parfum est suffoquant : le poisson pourri. Normal ils ne mangent que du poisson. Je pense aux longues soirées d’hiver des esquimaux dans l’igloo familial qui eux ne mangeaient que du phoque. Ça devait être chaud ! On doit s’habituer au bout d’un moment.

La nuit est très claire, la lune éclaire la mer et lui donne un aspect irréel. Aujourd’hui j’ai fais 25 km.

DSC01195

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

samedi 22 décembre

le temps est très clair, on voit la silhouette de l’île du nord sur l’horizon. Il paraît que c’est très rare. Je fais la photo.

DSC01199

.

.

.

.Je continue mon chemin, traverse d’autres criques, d’autres baies, d’autres plages.

DSC01160

.

.

.

.

.

.

.

.

.DSC01153

ce qui me frappe sur ces plages de bois échoués, c’est l’absence totale de bouteille, de sacs ou de détritus divers qui décorent tout notre littoral.

DSC01202

.

.

.

.

.

.

..

.

.

ici, l’un des plus anciens refuges du trek.

DSC01203

.

.

.

.

.

.

c’est la fin du trek. Quelques randonneurs attendent l’arrivée d’un car. Je préfére continuer par la route pour rejoindre Takaka, en passant par Motupipi c’est à 20 km. Il faut s’habituer à ces noms étranges, d’origine Maori. La route longe la côte, elle est peu fréquentée, j’ai le temps.

Je m’arrête pour le pique-nique et prends un bain, l’eau est moins fraîche, agréable.

DSC01208

J’arrive à 17h à Takaka et m’arrête à l’office du tourisme le « i site ». On en trouve partout, ils sont ouverts le dimanche et les jours fériés.

Je fais ma réservation pour le prochain trek : le « heaphi trek ». Passage au supermarché local. Je prends une bonne provision de soupes et de nouilles chinoises, du chocolat, du raisin sec, du miel…. Mon paquetage est devenu un garde manger.

18h, pas de bus, je vais tenter l’auto stop. Je me poste à la sortie du village, en direction de Collingwood, lieu le plus proche du départ du trek. Je pense devoir attendre un bon moment, avec mon chargement, d’autant qu’il n’y a pas beaucoup de voitures. En attendant je croque une délicieuse pomme achetée au super marché. Je n’ai pas le temps de la finir. Une voiture s’arrête et m’emmène. J’invite mon chauffeur au pub de Collingwood. Mon entrée dans le pub avec ma brouette et mon béret (j’ai porté le béret presque en permanence en NZ ) déclanche l’hilarité générale. J’ai passé un bon moment à discuter, très sympa.

Je plante dans le terrain de camping juste à côté du pub. En fait Collingwood est tellement petit que tout est à côté de tout, c’est bien pratique. DSC01211

Voila la rue principale-centre ville, le terrain de camping est au bout de la rue.

Après une bonne douche je retourne au pub prendre un copieux steak frites.

Aujourd’hui j’ai fais une trentaine de km.

Posté par JPTX1 à 12:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur NZ 2

Nouveau commentaire